19 Octobre 2020 : Communiqué du Maire
Chères Frettoises, chers Frettois,
Comme vous le savez, suite à l’intervention du Président de la République, un couvre-feu a été instauré à partir du 17 octobre de 21h à 6h dans toute l’Ile-de-France et dans 8 métropoles. Dans ce contexte, des mesures complémentaires ont été annoncées par le Préfet du Val d’Oise pour une durée minimale de quatre semaines.
Ainsi, à compter de ce jour :
  • Le nombre maximum autorisé de personnes réunies sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public est de six,
  • Les activités physiques et sportives dans les salles couvertes des équipements de notre commune restent uniquement accessibles pour les mineurs (cadre scolaire, associatifs ou privé), les sportifs professionnels de haut niveau et leurs encadrants, pour les activités sportives participant à la formation universitaire, ainsi que pour les personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap.
  • Les équipements sportifs de plein air restent d’accès libre sous la réserve du strict respect des règles sanitaires,
  • La bibliothèque reste ouverte aux horaires habituels dans le strict respect des gestes barrières et des règles sanitaires en vigueur.

J’ai pleinement conscience des conséquences de ces mesures sur notre vie quotidienne et sur le fonctionnement de nos associations. Notre sécurité sanitaire est à ce prix dans un contexte où le virus circule très activement dans notre département.
Vous pouvez compter sur mon engagement avec l’équipe municipale et les services de la ville pour vous accompagner dans cette période difficile.
Votre Maire,
Philippe AUDEBERT

Le tri à La Frette

,

Téléchargez le guide du tri

Si vous avez des problèmes lors des collectes, ou avec votre bac, un seul numéro de téléphone :

01 34 11 70 31

Conseillers du tri :
- disponibles du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h
- En cas d’absence, laisser un message sur le répondeur.


Trier ses emballages, comme ramasser un papier par terre, éduquer son chien ou respecter les limitations de vitesse, c’est faire un geste utile pour soi, et pour les autres.
C’est une manière moderne et personnelle de contribuer à la protection de notre environnement.

Chaque trieur doit faire sienne cette célèbre citation d’Antoine de Saint-Exupéry : « On n’hérite pas de la terre de nos parents, on ne fait que l’emprunter à nos enfants ».

L’énergie que l’on dépense à trier n’est pas perdue… La persévérance de tous les trieurs permet, en effet, de réaliser des économies d’énergie considérables et de préserver des ressources naturelles précieuses.

En 1960, chaque Français produisait, en moyenne, 200 Kgs de déchets par an ,
En 2000, ce chiffre atteignait 481 Kgs.
Si le tri, le recyclage et l’incinération n’avaient pas été mis en place, la France aurait pu devenir une vaste décharge.

La collecte sélective implique aussi un changement de nos habitudes et de notre mode de vie. Chacun de nous va devoir s’impliquer pour assurer le succès de cette opération.

C’est en 1992, avec la Loi du 13 juillet, que la France a choisi de moderniser la gestion de ses déchets en se fixant deux objectifs pour 2002 (nous sommes déjà en 2003) :
- Supprimer les décharges d’ordure ménagères,
- Valoriser, par recyclage ou récupération d’énergie, 75 % des emballages jetés par les ménages.

Il faut savoir, qu’à l’heure actuelle, on récupère dans la commune :

  • 1 900 tonnes d’ordures ménagères,
  • 115 tonnes de verre,
  • 40 tonnes de papier,
  • 105 tonnes d’encombrants.

Rappelons que 95 % des communes transfèrent la compétence déchet à un groupement intercommunal. Aussi, le Conseil Municipal a décidé, le 25 avril 2002 d’adhérer au syndicat Azur où La Frette a rejoint les communes d’Argenteuil, Bezons, Cormeilles et Sartrouville.