Plus d’infos...

,

Un fléau d’un genre nouveau s’abat sur les jardins de notre commune : la Pyrale du Buis. Il s’agit d’une chenille, capable d’infliger de très importants dégâts aux buis, pouvant entraîner la disparition d’une haie entière en une saison.

Comment savoir si vous êtes touchés ?

Plusieurs symptômes sont facilement détectables au premier coup d’œil : les petites feuilles vertes caractéristiques du printemps sur vos buis ne sont pas présentes sur la totalité de la plante, elle donne l’impression de manquer d’eau. Vous pouvez également constater de nombreuses feuilles jaunies, agglutinées entres elle par une soie très fine.

En regardant vos buis plus en détail, vous pourrez voir une multitude de petites boules vertes aux pieds des plantes ou sur les branches ; il s’agit des déjections des chenilles.

Enfin un examen attentif du dessous des feuilles vous permettra de trouver l’animal lui-même, une jolie chenille verte, rayées dans sa longueur de noir et de jaune, dotée d’yeux noirs proéminant, mesurant entre 1 et 5 cm selon sa maturité.

Quels sont les risques ?

D’abord une bonne nouvelle : la chenille n’est pas urticante pour l’homme. La mauvaise nouvelle est bien sur pour les buis : si l’invasion est massive, la totalité des feuilles de la plante peut être dévoré, entrainant à terme sa mort. La plante affaiblie peut également être sujette à de nombreuses attaques de parasites et champignons. En revanche, le ravageur s’attaque exclusivement aux buis.

Que peut-on faire ?

Vous êtes en présence de trois ennemis : la chenille, la larve et le papillon. La Pyrale du buis engendre un papillon de nuit de 2cm d’envergure, de couleur marron / gris, au corps rayé et aux ailes marquées chacune d’un point blanc.

Si vous avez peu de buis, vous pouvez envisager de le débarrasser à la main de ces parasites : retirez les chenilles, jetez-les avec les déchets incinérables et … recommencez régulièrement.

Si vous avez une grande quantité de buis, il existe des insecticides, bio ou non, qui semblent donner de bons résultats, en particulier sur les jeunes sujets et sur les larves. En complément, un nettoyage du feuillage avec un râteau peut faire tomber de nombreux adultes, qu’il conviendra de bruler ou de jeter avec les déchets incinérables.

Pour les papillons, il est désormais possible de trouver des pièges à phéromones ayant un rayon d’action d’une trentaine de mètres. Il faut les placer dès à présent pour tenter d’enrayer le cycle de la reproduction constitué de trois générations par an.

Comment en savoir plus ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyrale_du_buis

http://soc.als.entomo.free.fr/pyrale_du_buis.html

renseignez-vous en jardinerie pour choisir le meilleur traitement pour votre cas.